Le lac du Mariet (Bauges)

Il y a deux façons de se rendre dans le vallon du Mariet (le petit lac peut être couvert de neige).

Par Aix-les-Bains, en prenant à la sortie de la cité thermale la départementale 911 en direction de Cusy (Bauges) puis Lescheraines.
De Chambéry, prendre au sud à Saint-Alban-Leysse, en direction des Bauges, direction la Féclaz, à Saint-Jean-d’Arvey, ensuite au col de Plaimpalais se rendre à Lescheraines (on peut passer le col par St-François de Sales et Arith). A Arith une petite route à droite part en direction du hameau de Montagny, à la chapelle de ce village, tourner à gauche et emprunter la route forestière qui monte, se garer au terminus de la partie carrossable.
Chausser ses raquettes, prendre les bâtons, un peu d’eau et du sucre : la balade va durer 2 h 1/2.
Environ 500 mètres après le départ, on atteint le calvaire, carrefour de deux directions : prendre à droite, continuer ce chemin jusqu’au bout en laissant les petits départs à droite ou à gauche.
Plus loin, on va quitter la forêt pour descendre en direction des chalets typiques des Bauges aux toits “cassés”. Continuer le chemin de droite après la quatrième maison ; le sentier longe la forêt et on découvre le minuscule lac en voie d’assèchement. C’est un magnifique vallon avec ses nombreuses granges qui permettaient autrefois de “tramer” (manger le foin avant d’aller en haute montagne).
Un excellent endroit où l’air pur permet de flâner et de rêver.

Randonnée en raquettes au village de Boudin (Beaufortain)

Arêches, station d’hiver et d’été, dérive de la « rieste » qui signifie la scierie en patois. Le hameau de Boudin, site protégé, est typique des constructions dans la pente en montagne. Au bas du village se trouve la chapelle dédiée à Saint-Jacques de Tarentaise (évêque local).

Accès :
– se rendre à Albertville (autoroute A 43 ou RN 90),
– prendre la D 925 en direction de Beaufort (20 km) où l’on pourra visiter au retour la coopérative, fabrique du « Prince des gruyères » (d’après Brillat-Savarin),
– à Beaufort prendre la route d’Arêches (5 km environ),
– stationner au centre du village près de l’église par exemple (altitude 1 032 m).
Carte IGN Top 25, 3532 OT,
– remonter la ruelle vers la cure puis prendre le chemin de la Cascade,
– suivre la rive droite d’un charmant ruisseau (le Poncellamont) en passant sous le pont routier afin d’aboutir à une autre ruelle que l’on suivra vers la gauche,
– après un petit pont, débute le sentier de Boudin,
–  couper les lacets de la route et se diriger vers la chapelle Saint-Jacques (« Saint Jacques, priez pour nous » au fronton), 1 306 m.

Les plus courageux pourront continuer en direction du col du Pré, 1 703 m (belle vue sur le Mont Blanc), et les chalets de l’Entrus (1 727 m).
Compter une heure aller-retour.

En montant jusqu’au col du Pré, on a l’occasion d’admirer la fameuse Pierra Menta. Ce gigantesque rocher (pierre du milieu) rappelle à certains Gargantua, et une légende évoquant le passage du géant.
D’autres penseront surtout à la plus grande course au monde de ski-alpinisme, qui a lieu en mars sur plus de 10 000 mètres de dénivelé en quatre jours.
Au retour, admirer la station d’Arêches au domaine skiable très varié : fond, pistes, ski de randonnée et raquettes.